Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x

Droit de Reponse.

C’est sans réelle surprise que j’ai pris connaissance du communiqué de la Team Gibbs qui appartient à un aspect de la politique qui n’est pas glorieux et qui n’est en tous cas pas celui qui dicte mon propre investissement en la matière…
Je ne suis, en effet, pas étonnée de voir cette formation politique que je connais bien, tenter de semer le trouble sur fond de crise de l’eau et sur le lit d’une situation déjà complexe, à grand coup d’amalgames, de contre-vérités et de pensées courtes ; sacrifier le service public et l’intérêt général pour exister ou pour satisfaire une ridicule quête de revanche propre à ceux qui ne savent accepter la défaite et le rejet du despotisme ?
Dans les métiers de l’eau, on apprend très vite que pour qu’une situation reste limpide, il faut avant tout éviter de l’agiter pour de mauvaises raisons en l’alimentant de faux-semblants qui ne visent qu’à jeter le trouble.
Je ne commenterai donc pas ici l’aspect diffamant du contenu de ce communiqué de presse, pas plus que de la pertinence des arguments avancés, mais je n’ai pas pour habitude de prêter le flan aux perfidies. Ce qui dicte mes actions personnelles, professionnelles et politiques répond à des valeurs simples : mon enracinement à ce territoire qui est inscrit dans mon ADN, le respect du droit, de la démocratie et mon engagement continu au bénéfice du service public et de l’intérêt général.
Concernant le supposé mélange des genres que les signataires de cette pathétique prose tentent d’insinuer, il se trouve que tout le monde n’est pas enclin à s’alimenter uniquement d’indemnités et autres jetons de présence ou uniquement sur le dos de la politique. Certains élus ont effectivement un métier, un emploi productif et bon nombre de mes collègues sont dans ce cas. Cette double activité les honore et démontre aussi leur volonté d’investissement, elle leur permet de rester en prise avec les réalités territoriales, celles des gens qui bossent pour leur famille, pour leur territoire et gagnent leur pain honnêtement.
Je ne sais que trop bien que la mandature précédente - celle-là même qui a mené à la situation dans laquelle l’Eau se trouve aujourd'hui à Saint-Martin par défaut d’investissement, d'anticipation, de vision - préfère voir des professionnels (ou pas…) venus d’ailleurs occuper les postes clé à Saint-Martin.
Je comprends donc que les cosignataires auraient préféré en ce sens avoir pour interlocuteur un ingénieur de l’EEASM, plutôt même que son Président qui est celui qui a présenté le dispositif à la réunion qu’ils mentionnent et à laquelle j’ai participé dans le cadre de mes fonctions professionnelles et dans le strict respect des règles déontologiques et éthiques de ma double casquette, me déportant même au moment de l’arbitrage politique alors qu’il ne s’agissait que d’une réunion technique.
N’en déplaise donc aux fossoyeurs de de la préférence locale, c’est avec fierté, dignité et honnêteté que je continuerai à me battre, aux côtés d’une équipe d’hommes et de femmes engagés dans la production et la distribution de l’eau de ce territoire depuis des décennies, pour continuer, chaque jour, nuit, week-end et jour férié, de tenter d’assumer leurs missions dans des conditions déplorables sur lesquelles ils ont de nombreuses fois alerté ceux-là même qui se permettent aujourd’hui de critiquer la gestion de l’eau laissée en héritage.
La compétence et la volonté de bien faire ne manquent pas à Saint-Martin et le lien au territoire ne fait qu’exacerber ce que j’appelle le don de soi, n’en déplaise à celles et ceux qui ne jurent que par les compétences importées.
Les enjeux sont bien trop nombreux et d’importance pour que cette énergie soit consacrée aux jeux de dupes et à la bassesse politicienne. Espérons en cette période de difficultés de production et d’adduction, difficultés directement héritées d’une mauvaise ou hasardeuse gestion heureusement passée, que cela apporte quelque part au moins un peu d’eau à un moulin qui en a besoin !
En conclusion, il est un adage qui me paraît plus qu’adapté au triste spectacle qu’illustre encore ce communiqué : “Mesure la profondeur de l’eau avant de t’y plonger.”

Mélissa NICOLAS-REMBOTTE
Conseillère territoriale indépendante

 

 

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

RADIO FROM VOICEOFTHECARIBBEAN.NET

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x