Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x

Un Livre Trilingue de Poésie de Lasana M. Sekou Sera Lancé Samedi avec une Distribution Gratuite et Séance de Dédicaces

lasana6poems29012023Quartier d’Orléans:--- Le public est invité à célébrer le lancement de 6 Poems / 6 Poèmes / 6 Poemas de Lasana M. Sekou le samedi 4 février. Le lancement et la distribution gratuite du nouveau livre auront lieu à l'Amuseum Naturalis à The Old House à Quartier d’Orléans de 9h à 12h.
L'auteur, le poète et écrivain Saint-martinois Lasana M. Sekou, sera présent pour dédicacer des exemplaires de 6 Poèmes, et de légers rafraîchissements seront servis pour le plaisir de tous, a indiqué l'association Les Fruits de Mer, l'éditeur du livre. L'événement de lancement fait partie de la 32e annuelle Célébration de l'Histoire des Noirs, organisée dans toute l'île par la Conscious Lyrics Foundation.
Le livre présente six poèmes de Sekou en trois langues : anglais, français et espagnol. Il a été créé par Sekou et Les Fruits de Mer pour être distribué aux élèves, aux écoles et au public. L'auteur de renommée internationale a publié plus de 20 livres, a souligné l'association Les Fruits de Mer. Saint-Martin et ses habitants sont souvent au centre de ses écrits.
« Au cours des 40 dernières années, la poésie de Sekou a été une expression vitale de la culture et de l'identité de Saint-Martin. Ce fut un privilège de développer 6 Poèmes ensemble pour aider à rendre ses œuvres accessible à plus de gens, en particulier aux jeunes », a déclaré Mark Yokoyama, rédacteur en chef de l'association Les Fruits de Mer.
« Nous avons sélectionné des poèmes sur les thèmes du passé et du présent de l'île, ses traditions, ses aînés, son art et son esprit. Nous avons choisi de les présenter en français et en espagnol, ainsi qu'en l'original anglais, pour les rendre plus accessibles à un plus grand nombre de personnes ici. Et nous donnerons des centaines d'exemplaires aux écoles et aux élèves », a déclaré Yokoyama, qui est aussi auteur.
Le petit volume comprend de nouvelles traductions par Alex Richards, Fabian Adekunle Badejo et Jocelyne Illidge. Une nouvelle exposition dans le jardin de poésie de l'Amuseum sera dévoilée lors de l'événement de lancement, présentant les poèmes du livre en trois langues.
« 6 Poèmes est le résultat des panneaux de littérature de Saint-Martin et des expositions de poésie dans le parc que Mark Yokoyama, Jenn Yerkes et Les Fruits de Mer ont initiés à l'Amuseum Naturalis. L'association est connue pour ses livres fascinants pour enfants et adultes sur la faune de Saint-Martin de la terre, de l'air et de la mer », a déclaré Sekou.
« C'est un honneur d'être l'un des écrivains dont le travail est rendu visible aux jeunes, aux parents, aux enseignants, aux visiteurs, à tous ceux qui visitent le musée. Avec 6 Poèmes, une partie de ces écrits peut être emportée à la maison et dans les salles de classe et les médiathèques des écoles de notre île », a déclaré Sekou.
La collection 6 Poèmes est aussi disponible en téléchargement gratuit sur lesfruitsdemer.com, et à l'achat sur amazon.com dans le monde entier. Les enseignants et les animateurs de groupes de jeunes intéressés par des exemplaires sont invités à contacter Les Fruits de Mer à This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.. Les entreprises, les organisations ou les individus intéressés au mécénat des exemplaires pour les écoles sont encouragés à contacter l'association, a déclaré Yokoyama.
Des exemplaires imprimés gratuits de 6 Poèmes de Lasana M. Sekou seront donnés aux écoles de Saint-Martin dans le cadre du programme de distribution de livres Les Fruits de Mer, a déclaré Yokoyama. Ce projet a été financé par la Collectivité de Saint-Martin via Vie Associative. L'autorisation de publier les poèmes de ce volume a été accordée par House of Nehesi Publishers et Sekou.


Voeux du Président du CESC, M. Julien GUMBS.

Mesdames, Messieurs membres de la société civile,
Chefs et salariés d’entreprises,
Mesdames, Messieurs les Présidents et membres des associations à vocation des domaines de la culture, u sport, de l’agriculture et de la mer, de la restauration, du commerce et de l’artisanat, de l’action sociale et de l’hôtellerie, Mesdames, Messieurs les dirigeants des organisations syndicales, patronales et salariales,
Mesdames, Messieurs les Présidents et membres des organisations professionnelles libérales, Madame la Présidente de la Chambre Consulaire Interprofessionnelle,
Monsieur le Président de la Collectivité, Mesdames et Messieurs les élus du Conseil Territorial Monsieur le Préfet délégué de Saint-Barthélemy et Saint-Martin
Mes chers compatriotes, forces vives du territoire, A l’aube de cette nouvelle année, j’adresse à chacun d’entre vous, individuellement, mes meilleurs voeux
de santé, d’épanouissement et de réussite.
Notre île, son histoire et sa culture, ont fait ce que nous sommes aujourd’hui. Un peuple fier, courageux et capable de s’adapter devant l’adversité, ouvert sur le monde et bienveillant pour accueillir.
N’en déplaise à certains détracteurs, de l’intérieur ou de l’extérieur, nous sommes CE peuple et les nombreux défis qui se sont présentés ou se présenteront, ne changeront jamais cette réalité.
Cette force de rester soi-même en s’appropriant l’avenir, la sagesse de nos anciens et l’énergie de notre jeunesse, doivent servir notre unité, notre solidarité et nos performances.
Nous nous sommes relevés de bien des catastrophes, même si les stigmates matériels et psychologiques d’IRMA demeurent encore. Le pic de la crise du Covid19 semble également avoir été maîtrisé pour le moment. Nos « forces vives »,… (expression largement utilisée, dont je rappelle avec amusement qu’elle
a été consacrée par le Général de Gaulle en avril 1969 pour qualifier le Conseil économique et social)…
Nos « forces vives » donc, ont toujours répondu présentes et sont aujourd’hui encore à l’oeuvre et méritent d’être saluées pour leurs engagements.
2
L’activité économique semble se redresser, le taux des réservations est en hausse, la commande publique en progression ainsi que les activités de services, comme le démontrent les recettes de la TGCA qui ont té en progression sur l’année 2022 et semblent tendre vers une prévision optimiste pour 2023 ;
Notre territoire a retrouvé un certain dynamisme en 2022, tous secteurs confondus :
o Les manifestations culturelles dont les évènements marquants : Festival des langues et
cultures, Festival de la gastronomie, Fête de la mer, Classes bilingues dans les écoles, les
ateliers des associations de quartier telle « Nature Valley » et bien d’autres
o La formation initiale et continue avec nos jeunes de plus en plus nombreux reçus à
sciences po, l’inauguration de la mission locale, etc… ;
o L’action sociale avec l’association « Nature is the Key », le bus solidaire, le centre
d’hébergement de Friars’ bay, le renforcement de la Croix rouge, le bouclier qualité-prix
et certainement d’autres actions qui nous auraient échappées ;
o La reconstruction qui continue lentement, mais surement, sans oublier les actions
entreprises pour l’amélioration de notre environnement telles les campagnes de
nettoyage entre terre et mer ou encore les poubelles de tri. Un petit clin d’oeil timide en
direction de l’agriculture avec la reprise d’activité de l’abattoir en attendant beaucoup
mieux ;
o Notre offre de soins, certainement encore insuffisante mais en constante progression
avec l’ouverture de nouveaux services. Des jeunes professionnels saint-martinois de plus
en plus nombreux dans le secteur ;
o Notre tissu associatif regorge de bonnes intentions mais hélas avec peu de concrétisation
quantifiable par manque de moyens et d’encadrement ;
o Des projets en perspective… EHPAD, STIS, les Collèges 600 en cours de rénovation et 900
bientôt en chantier, l’Antenne Universitaire à venir, etc… ;
o Sans oublier nos défis collectifs à relever, s’agissant des énergies, de l’eau et
assainissement, du réseau routier et le transport collectif, l’environnement et la transition
écologique, la production agricole et la desserte numérique, pour ne citer que ceux-là !
Autant d’arguments qui plaident pour une vision encourageante de notre avenir, mais ne nous trompons
pas pour autant car, outre une conjoncture mondiale incertaine, si nous souhaitons maintenir cet
optimisme, il nous faudra être vigilants, performants, solidaires et unis.
Cette solidarité m’invite, si vous le permettez, à avoir une pensée plus particulière pour celles et ceux
suspendus pour cause de non-vaccination, qui sont passés du plein emploi à une situation très précaire
indigne d’un Etat de droit, promulgateur des droits de l’homme ! J’en appelle aux autorités étatiques afin
que cette question trouve une réponse favorable pour les personnes concernées dans les meilleurs délais.
Saint-martinoises, saint-martinois, il nous appartient d’allier nos forces et d’ouvrir la concertation dans la
perspective d’un projet de société partagé et porté par tous, au sens démocratique du terme !
3
Le premier des employeurs, celui qui impulse et accompagne les projets du territoire, celui qui prioritairement dynamise Saint-Martin, doit effectivement servir d’exemple. Une nouvelle mandature s’est installée au sein de la Collectivité territoriale au mois d’avril 2022, faisant naître un nouvel élan populaire et de nouvelles attentes en matière de services publics, d’animation du territoire et de solidarité. Incontestablement c’est de changement dont il s’agit : changement de politique, changement de rythme, changement de pratique. Si la conjoncture est meilleure et les conditions exogènes profitables, elles ne doivent pas faire oublier le besoin de structure, d’organisation et de performance interne. La population nous attend unis, forts et à son écoute, les investisseurs et les entreprises veulent avoir
confiance.
Pour Saint-Martin, je formule donc tous mes voeux de réussite au Président de la Collectivité territoriale, aux élus, ainsi qu’à l’ensemble des agents dans chacun de leur service. Vous l’aurez certainement compris, mes voeux accompagnent la réussite de notre territoire. Le Conseil Economique, Social et Culturel de
Saint-Martin est une représentation de la société civile, en appui au Président de la COM, par ses analyses objectives et constructives de terrain au rythme des sollicitations. Il soutiendra toutes celles de vos initiatives publiques présentées dans la transparence et la cohérence qui oeuvreront pour le bien de la
population à courts, moyens et longs termes. L’article 74 de la Constitution nous confère bien de l’autonomie, mais il nous impose surtout des responsabilités à l’égard de nos compatriotes. Le virage doit être pris maintenant, pour construire une collectivité ambitieuse, performante et crédible en nous attachant les meilleures compétences et expertises saint-martinoises autant que possible, sinon extérieures.
J’en appelle également au Président de la Collectivité, afin de poursuivre la réorganisation de ’administration qu’il semble avoir engagée en s’appuyant sur les expertises pertinentes et à ouvrir le chantier du projet de territoire, colonne vertébrale d’un développement cohérent et ambitieux.
Il est souvent fait grief au Conseil Economique Social et Culturel, de rendre des avis sévères et injustifiés…
(j’assume) x2 en ma qualité de Président du CESC, car au sein de celui-ci et par extrapolation d’une célèbre citation de SOCRATE : nous disons la vérité, puisqu’issue de constats des éléments transmis. Nos propos sont bons, du fait d’une analyse informative et objective et nos avis sont utiles, car ils éveillent la
conscience de nos concitoyens et stimulent la réflexion.
Chers amis, acteurs de ce territoire, nous sommes voués à partager un destin commun et, en ce sens, nous nous devons d’être solidaires et unis sans céder à la facilité et à la complaisance, mais dire la vérité car elle seule permettra de forcer le dialogue, de corriger les erreurs et nous engager ensemble dans une
meilleure direction.
Je ne doute pas un instant que cette nouvelle équipe territoriale prendra progressivement, au cours de on mandat et singulièrement de cette année 2023, la mesure de ces enjeux et qu’elle adaptera ses choix de politiques publiques et d’organisation à l’ambition du territoire.
(Voilà…)
A toutes et à tous, forces vives, membres de la société civile, chers compatriotes, je vous renouvèle mes voeux de belle et heureuse année 2023, de la santé et de l’amour.
Ensemble, nous pouvons mieux faire !
Monsieur le Président du CESC, Julien GUMBS

La Collectivité de Saint-Martin participe à la 18e Université d’Hiver de la Formation Professionnelle, à Cannes.

18efhp27012023La Collectivité de Saint-Martin a participé à la 18e Université d’hiver de la formation professionnelle, du 24 au 27 janvier 2023, au Palais des festivals à Cannes. Cet événement annuel permet d’appréhender les enjeux actuels de la formation professionnelle pour les Collectivités d’Outremer et de faire le point sur trois ans d’application de la loi du 5 septembre 2018.
Présents à cet événement majeur : les élus et représentants des Collectivités d’Outremer, ainsi que les partenaires intervenants dans nos territoires, où l’enjeu de la formation professionnelle est particulièrement prégnant. Madame Dominique Démocrite Louisy, 3e vice-présidente en charge du développement Humain, s’est rendue sur place accompagnée d’une délégation de techniciens.
La Collectivité de Saint-Martin est intervenue sur plusieurs thématiques
Madame Démocrite Louisy a tout d’abord participé à la table ronde intitulée : « Trois ans après la loi, quelle stratégie formation dans les territoires ultramarins ? ».
Une occasion de présenter la nouvelle stratégie de formation mise en oeuvre par la Collectivité de Saint-Martin, qui travaille actuellement sur le nouveau contrat plan de la formation professionnelle 2023-2028, en identifiant les choix de formation nécessaires au tissu économique local.
Tout l’enjeu réside aujourd’hui dans l’approche des collectivités en matière de formation professionnelle. Il s’agit de rencontrer les professionnels pour coller au plus près des réalités du terrain et proposer des formations réellement utiles au développement socio-économique du territoire.
Au regard des besoins exprimés, la Collectivité de Saint-Martin a prévu de renforcer les formations qualifiantes et de soulager les métiers sous tension, comme ceux de la santé, du social, du numérique et de l’innovation ou encore du BTP.
La Collectivité se mobilise aussi pour que les instances décisionnelles (CEFOP, CARIOTEF) soient rapidement activées, afin de répondre avec efficacité aux besoins formulés par les socio-professionnels et les citoyens en recherche de formation et d’emploi.
Comme l’a souligné la vice-présidente, « la Collectivité n’hésitera pas à solliciter de l’ingénierie auprès des organismes d’Etat et de la Région Guadeloupe dans l’objectif de renforcer sa technicité pour mieux accompagner ses nouveaux dispositifs ».
Cet événement a aussi permis d’échanger des pratiques et de partager les nouvelles modalités de mise en oeuvre des dispositifs dans les territoires ultramarins (apprentissage, pactes régionaux d’investissement dans les compétences, qualité, etc.).
Dans un second temps, Jessy Thénard, chargée des missions apprentissage et formation professionnelle auprès du DGS de la Collectivité, est intervenue sur la table ronde intitulée « Orientation et entrée dans la voie professionnelle », tandis que Fabiola Rioual, cheffe du projet PUIC au sein de la Collectivité, a participé à la table ronde « Lutte contre l’illettrisme et l’illectronisme et prise en charge des publics fragilisés ».
Par ailleurs, Paul Dollin, Directeur général Adjoint de la délégation au développement humain, a participé à l’atelier intitulé « L’Europe de la formation au coeur des transitions, 2023 » et à l’atelier « L'année européenne des compétences ». L’objectif est de donner un nouvel élan à l'apprentissage tout au long de la vie en prenant en compte les besoins liés aux transitions écologiques et numériques. Enfin, Antonin Galaya, chargé de mission auprès du DGS, a participé à l’atelier « Transitions numériques : combattre l’illectronisme ».
Une forte présence de la Collectivité de Saint-Martin qui place son Contrat Plan de la Formation professionnelle 2023-2028 au centre de ses priorités, dans le but d’apporter des solutions concrètes de professionnalisation et d’accès à l’emploi aux Saint-Martinois. Cette immersion au coeur des enjeux de la formation professionnelle a aussi été l’occasion de s’inspirer des retours d’expérience positifs et d’identifier les écueils à ne pas reproduire.

Vinaora Nivo Slider 3.x

RADIO FROM VOICEOFTHECARIBBEAN.NET

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x