Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Fin de Garde à vue - Collectivité de Saint-Martin .

La Collectivité de Saint-Martin confirme que son Président et ses deux vice-présidentes ont été auditionnés, à partir de jeudi 10 octobre au matin, par les services de la gendarmerie de la Savane, dans le cadre d’une enquête diligentée par le procureur de la République de Basse-Terre, relative aux règles de procédure d’attribution de certains marchés publics.
Cette audition sous le régime de la garde à vue, dès jeudi matin 9h00, est la procédure légale dans le cadre d’une enquête de ce type qui n’a rien d’exceptionnel et ne traduit en rien l’implication ou la culpabilité des personnes interrogées. Le principe de présomption d’innocence doit absolument prévaloir, y compris dans tous les commentaires et articles publiés sur le sujet.
La Collectivité tient aussi à indiquer que cette enquête intervient dans un contexte de concertation entre l’Etat et la Collectivité sur la durée réelle de la période dite « d’urgence impérieuse » décrétée après le passage de l’ouragan IRMA. Les prestations consenties ayant été commandées dans ce contexte de crise par la Collectivité.
A l’issue de ces interrogatoires, le parquet n’a pas jugé utile de saisir un juge d’instruction, aucune mise en examen n’a de ce fait été prononcée. Le Président et ses deux vice-présidentes ont retrouvé leur liberté.
La Collectivité rappelle, pour ceux qui l’auraient oublié, que l’attribution de ces prestations a été réalisée dans un contexte territorial fortement dégradé après le passage de l’ouragan IRMA. En effet, la Collectivité a été dans l’obligation de répondre à de multiples urgences, alors que son administration était, elle-même, totalement sinistrée. Une période qui s’est étalée sur plusieurs mois, pendant laquelle de nombreux actes ont été réalisés pour répondre à l’urgence immédiate du territoire et de ses habitants, avec le risque plausible d’erreurs administratives dans la chaine d’exécution, compte tenu des circonstances inédites et dégradées.
Afin d’accompagner au mieux les enquêteurs dans leurs questionnements, les élus auditionnés ont transmis en toute transparence et bonne foi, l’ensemble des documents administratifs et des informations sollicités par l’autorité judiciaire.
La Collectivité de Saint-Martin reste à la disposition de la justice afin de répondre à tout autre sollicitation dans le cadre de cette procédure.

La collaboration de votre média est vivement souhaitée


Le Président et les membres du Conseil territorial de Saint-Martin présentent leurs condoléances émues à la famille de madame Daniella Jeffry qui nous a quittés, ce mercredi 09 octobre 2019, et s’associent pleinement à la douleur de ses proches.

« Madame Daniella Jeffry, figure saint-martinoise, restera à jamais dans nos cœurs et dans notre mémoire collective. Elle a été de tous les combats pour la défense de notre culture, de nos valeurs, de notre identité. Maman de quatre enfants, enseignante, traductrice, historienne, écrivaine, Daniella était une femme pleinement accomplie, une conscience solide, une pasionaria lorsqu’il s’agissait de participer à la défense des Saint-Martinois.
De par sa culture, son savoir, sa force de caractère, elle aura animé la vie locale et nourri de ses connaissances et ses écrits des générations de Saint-Martinois.
Impliquée dans la vie politique, conseillère municipale de 2001 à 2007, soucieuse de préserver et de médiatiser l’histoire de son pays, Daniella Jeffry a tracé son chemin droit devant et construit sa vie au fil des décennies, sans concession, toujours inspirée par ses convictions profondes et l’amour inconditionnel de son île.
Le parcours inspirant de Daniella Jeffry est une fierté pour nous Saint-Martinois. Professeure d’anglais, puis de français, Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques, Daniella Jeffry s’est amplement consacrée aux jeunes générations, à Madagascar où elle a vécu plusieurs années, puis sur son île natale dont elle défendait coûte que coûte l’authenticité et les spécificités.
Férue d’histoire et de recherche, elle s’est illustrée à travers la publication de plusieurs ouvrages qui font aujourd’hui référence à Saint-Martin. Daniella s’est aussi passionnée pour l’évolution statuaire de Saint-Martin qu’elle a analysée dans deux ouvrages : « Le scandale statutaire sur l’île de Saint-Martin » (2006), « Saint-Martin, objectif statut » et à travers sa présidence de l’association Consensus populaire à la veille de l’évolution statutaire de Saint-Martin.
La qualité de son parcours doit continuer à nous inspirer. Nous garderons le souvenir d'une femme forte, engagée, amicale, passionnée, toujours ouverte au débat pour faire évoluer notre société. A titre personnel, je garde le souvenir de ses conseils et de nos discussions animées et sincères sur l’avenir de Saint-Martin. Elle a été l’une de mes professeures d’anglais et je retiens son enseignement rigoureux et le respect que lui vouaient les élèves.

Une grande dame s’en est allée, madame Jeffry restera à jamais liée à l’histoire de notre île. Nous lui sommes tous reconnaissants d’avoir su défendre nos valeurs et notre savoir-vivre en tant que Saint-Martinois. En mon nom personnel, celui de ma famille, au nom des membres du Conseil territorial et des employés de la Collectivité, je renouvelle mes condoléances attristées à la famille et aux proches de Daniella Jeffry. ».


Daniel GIBBS
Président
La collaboration de votre média est vivement souhaitée

NOUS DEVONS PARTICIPER MASSIVEMENT À L’ENQUETE PUBLIQUE SUR LE PPRN.

« Chers concitoyens,

L’Etat vient d’ouvrir la phase d’enquête publique sur l’application du Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) anticipé de Saint-Martin.
L’enquête publique est une étape majeure nécessaire à l’Etat pour approuver ce nouveau document sur l’aléa cyclonique, elle se déroule jusqu’au 31 octobre 2019 inclus.

POURQUOI NOUS DEVONS PARTICIPER MASSIVEMENT À CETTE ENQUETE PUBLIQUE
PARCE QU’IL est crucial pour l’avenir de notre territoire, des Saint-Martinoises et des Saint-Martinois, de participer pleinement à cette enquête,
PARCE QU’IL est primordial à ce stade de faire entendre nos voix,
PARCE QUE le 17 juillet dernier, le Conseil territorial de Saint-Martin, qui représente la population saint-martinoise et ses acteurs économiques, a donné un avis unanime contre l’application anticipé du PPRN. La Collectivité a été massivement soutenue dans sa démarche par les Parlementaires, la Chambre Consulaire Interprofessionnelle de Saint-Martin (CCISM), le Conseil Economique, Social et Culturel de Saint-Martin (CESC), les Conseils de quartiers, les associations de copropriétaires et les fédérations professionnelles.
PARCE QUE en rejetant cette version du PPRN, nous avons exprimé notre volonté forte de construire avec l’État un plan acceptable, prenant en compte à la fois la sécurité des habitants et le développement futur de ces zones littorales à fort potentiel socio-économique.

ENSEMBLE, nous demandons un report de l’application du PPRN pour laisser le temps à une concertation plus large des habitants et des acteurs socio-économiques et aboutir à un PPRN révisé en conséquence, mieux pensé et mieux adapté à nos réalités.

Je vous invite à rencontrer les commissaires enquêteurs et à leur dire vos propositions et contre-propositions dans le registre d’enquête publique ouvert à cet effet à la préfecture de Saint-Martin, aux horaires suivants :

- Lundi, mardi, jeudi : 8h00 – 13h00 / 14h00 – 16h30.
- Mercredi, vendredi : 8h00 – 13h00.

Vous pouvez également apporter votre contribution par écrit, en adressant votre dossier à la commission d’enquête par le courriel suivant : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Votre contribution peut tout changer et faire évoluer le document. Avec mes collègues élus, nous vous invitons à participer massivement à cette enquête publique. Il en va de l’avenir de Saint-Martin ».

Daniel GIBBS
Président
La collaboration de votre média est vivement souhaitée
pour relayer cette information au plus grand nombre

Un kiosque d’information pour les touristes, sur le Front de mer de Marigot.

valeriedamasaeau27092019La Collectivité de Saint-Martin débutera, courant octobre 2019, les travaux de terrassement d’un kiosque d’information qui sera mis à la disposition de l’Office du Tourisme, pour accueillir, renseigner et conseiller les visiteurs. Cette réalisation consiste à construire un bâtiment de plain-pied abritant un espace privé et deux comptoirs d’accueil situés de chaque côté du bâtiment. Les touristes pourront ainsi accéder aux services de l’Office du tourisme, dans une zone de grand passage, située à proximité de la gare maritime, au n°5 - Boulevard du Docteur Petit.
Depuis le début de l’année, l’Office du tourisme de Saint-Martin a retrouvé une place centrale au cœur de Marigot. Ses bureaux administratifs ont pignon sur la rue du Général de Gaulle, dans une zone accessible et commerçante et ce petit kiosque d’information viendra compléter le dispositif d’accueil de nos touristes.
Le président Daniel Gibbs et sa première vice-présidente, Valérie Damaseau, qui préside le Comité de Direction de l’Office du tourisme, ont souhaité recentrer la structure au cœur de la capitale pour lui donner suffisamment de visibilité et lui permettre de développer ses missions de promotion et d’animation de la destination.
Ce point d'information permettra d’accueillir les visiteurs, de les orienter et de les renseigner sur les activités et excursions existantes et sur les services au public. Un travail partenarial sera instauré avec l’association des taxis professionnel et ses autres partenaires (hôteliers – restaurateurs – commerçants – structures de sports et loisirs), afin d’être en mesure de diffuser des informations complètes aux visiteurs et de mettre en lumière les nombreuses activités présentes sur le territoire.
Pour Valérie Damaseau, présidente de l’Office, « il était primordial de réorganiser la structure et de valoriser ses missions premières ». Ainsi, le bureau administratif œuvre à l’application de la stratégie Tourisme 2017-2027, votée par la Collectivité en novembre 2017, en déclinant des opérations de marketing visant à promouvoir la destination à l’international, tandis que l’équipe du Kiosque d’information aura vocation à se concentrer sur l’accueil et l’orientation des visiteurs.
« L’Office du tourisme vient également compléter les actions initiées par la Collectivité dans le domaine de l’animation du territoire, en proposant ou en soutenant, au côté de la Collectivité, des manifestations festives et touristiques, comme le Carnaval, le SXM Festival et de nouveaux projets qui verront bientôt le jour », ajoute la présidente.
Très attachée à l’animation et à la promotion du territoire, la première vice-présidente Valérie Damaseau souhaite que ce nouveau point d’information construit et mis à disposition par la Collectivité, puisse profiter au rayonnement de Saint-Martin.

La construction sera réalisée en deux temps : tout d’abord le terrassement qui débutera courant octobre, puis la construction du bâtiment. Il est prévu d’ouvrir le kiosque au public au premier trimestre 2020.
Les travaux dans le centre-ville peuvent entraîner des nuisances, la Collectivité mettre tout en œuvre pour réaliser ces travaux dans les meilleurs délais, avec le moins de gêne possible.

 

Un nouvel aménagement pour les restaurateurs et boutiques du Front de mer de Marigot.

lolosmarigot27092019Fortement endommagé par l’ouragan Irma, le bâtiment public accueillant 14 restaurants traditionnels et des boutiques de souvenirs sur le Front de mer de Marigot, sera prochainement détruit pour être entièrement reconstruit, dans le cadre du nouvel aménagement du Front de mer de Marigot porté par le Président Gibbs et ses équipes, dont la première phase débutera en 2020.
Afin de permettre aux exploitants de cette structure de poursuivre leur activité pendant la période de travaux, la Collectivité a pris la décision de construire un complexe temporaire constitué de 22 conteneurs aménagés, sur le Front de mer, dans le prolongement du marché alimentaire.

Ces conteneurs équipés, de 14m2 chacun, bénéficient de tous les raccords nécessaires (eau – électricité, etc.). Ils sont construits sur des fondations d’1m50 et peuvent résister à des vents de 210k/h, selon les estimations de la société de contrôle. Chaque restaurant bénéficie d’une terrasse de 40m2 aménageable avec son propre mobilier et ses équipements de cuisine. La plateforme comprend 18 conteneurs répartis en 14 restaurants, 5 bars, des sanitaires publics, le tout installé sur un grand deck en bois ouvert sur le Front de mer. En complément, la Collectivité a installé 6 boutiques et un bureau de contrôle.
La collectivité a choisi une couleur neutre pour les conteneurs, le gris et le bois. Les exploitants pourront débuter leur installation courant octobre et auront la possibilité de choisir la couleur de leur mobilier (tables, chaises et parasols) pour donner de la couleur.
Pour Isabelle Gorizia, Directrice du Pôle Ingénierie de la Collectivité, « même si ce sont des structures temporaires, la Collectivité a tenu à en faire une construction exemplaire et durable ».
« Cette plateforme a été réalisée dans le respect des normes de construction en vigueur, avec l’utilisation de matériaux innovants (éclairage public – construction tout aluminium) ».

C’était une volonté du Président Daniel Gibbs et de son vice-président Steven Patrick, qui souhaitaient que les exploitants, qui ont patienté deux longues années, puissent travailler dans un environnement agréable, fonctionnel et aux normes en vigueur.
Les travaux de démolition, puis de reconstruction du bâtiment initial prendront plusieurs mois (contrôle de l’amiante – démolition – reconstruction), et il était primordial pour la Collectivité que les exploitants puissent travailler dans de bonnes conditions pendant la durée de ces travaux.
L’ouverture de ce nouveau « village » touristique est programmée pour le mois de novembre 2019. Les Saint-Martinois comme les visiteurs auront à leur disposition un marché particulièrement bien achalandé, composé de restaurants traditionnels, de bars, de boutiques, et dans le prolongement de ce nouveau complexe, d’un marché alimentaire (viande, poisson, fruits et légumes) et du marché artisanal de l’autre côté.
La construction de ces conteneurs équipés et agrémentés d’un bardage en bois, a été réalisée aux normes anticycloniques par l’entreprise prestataire Mobile Construction, sur une conception dessinée par Architectural Studio. Le coût global de ce marché public s’est élevé à 972 000€. La Collectivité a également programmé l’embellissement du deck, avec des plantes vertes, avant le démarrage de la nouvelle saison touristique.


Vinaora Nivo Slider 3.x

RADIO FROM VOICEOFTHECARIBBEAN.NET

Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x