Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

Confirmed cases of Coronavirus on St. Barths, two at LCF hospital.

 MARIGOT/ Basseterre:--- 3 cases of COVID-19 have been confirmed as positive in the northern islands by the Pasteur laboratory in Guadeloupe, which is now able to carry out the analyses. He is a resident of Saint Barthélemy and his parents who came to visit.

The resident of Saint-Barthélemy is currently confined to his home with daily surveillance. His state of health is not worrying.

His parents are in solitary confinement at the Saint-Martin hospital and are closely followed. Their state of health is not worrying.

Samples from people who have been in contact are being analyzed or carried out. There are, in addition, two other possible cases with a couple of residents in Saint-Martin who returned from vacation in the Oise. Their samples are being processed.

To date, there are no possible or confirmed cases in Guadeloupe. However, as the Director-General of WHO has said, "the virus has no borders" and the potential risk of having cases worldwide is very high. It should be noted that the strongest possibility of entry of the virus into Guadeloupe is the arrival of asymptomatic people, either visiting or returning home, who will not declare the infection until a few days later.

 This is the reason why the strategy to fight against this infection is information on the behaviors to adopt when the symptoms appear (call 15, isolate yourself, have as little contact as possible with your loved ones, wear a mask. when sick), sampling and analysis when the case is classified as possible by the SAMU and/or infectiologists; and finally, the care adapted to each case.

What favors the spread are contacts of less than one meter fifty for a period of at least ten minutes but above all contamination by the hands. In fact, the hands are brought to the face on average every minute and encourage the entry of the virus through the eyes, nose, and mouth.

So, to avoid the spread, you absolutely must avoid kissing to say hello, avoid shaking hands, wash your hands at least every hour, use hydro-alcoholic solutions, sneeze in your elbow, use disposable handkerchiefs. Wearing the mask in the absence of disease is not useful because it is mainly the hands that carry the virus. Masks are useful for sick people when they are in the presence of other people and for caregivers who are in close contact with the sick.

 

Bulletin n°1
Information portant sur le coronavirus
Point de situation au 1er mars 2020

 ARS (Agence de Sante)

3 cas de COVID-19 ont été confirmés comme Positifs dans les îles du Nord par le laboratoire Pasteur de la Guadeloupe qui est à présent en mesure de faire les analyses. Il s’agit d’un résident de Saint-Barthélemy et de ses parents venus en visite.

Le résident de Saint-Barthélemy se trouve actuellement confiné à son domicile avec une surveillance quotidienne. Son état de santé n’est pas inquiétant.

Ses parents se trouvent en isolement à l’hôpital de Saint-Martin et sont suivis de prés. Leur état de santé n’est pas inquiétant.

Des prélèvements sur les personnes ayant été en contact sont en cours d’analyse ou de réalisation. Il existe, par ailleurs, deux autres cas possibles avec un couple de résidents à Saint-Martin rentrés de vacances dans l’Oise. Leurs prélèvements sont en cours de traitement.

A ce jour, il n’y a pas de cas possibles ou de cas confirmés en Guadeloupe. Cependant, comme l’a indiqué le directeur général de L’OMS, « le virus n’a plus de frontières » et le risque potentiel d’avoir des cas partout dans le monde est très élevé. Il est à noter que la possibilité la plus forte d’entrée du virus en Guadeloupe est l’arrivée de personnes asymptomatiques, soit en visite, soit de retour à domicile et qui ne déclareront l’infection que quelques jours plus tard.

C’est la raison pour laquelle la stratégie de lutte contre cette infection est l’information sur les comportements à adopter lorsque les symptômes se déclarent (appeler le 15, s’isoler, avoir le moins de contacts possibles avec ses proches, porter un masque lorsqu’on est malade), le prélèvement et l’analyse lorsque le cas est classé comme possible par le SAMU et/ ou les infectiologues ; et enfin la prise en charge adapté à chaque cas.

Ce qui favorise la propagation, ce sont des contacts de moins d’un mètre cinquante pendant une durée d’au moins dix minutes mais surtout la contamination par les mains. En effet, les mains sont portées au visage en moyenne toutes les minutes et favorisent l’entrée du virus par les yeux, le nez, la bouche.

Ainsi, pour éviter la propagation, il faut absolument éviter de s’embrasser pour se dire bonjour, éviter de se serrer les mains, se laver les mains toutes les heures au moins, utiliser des solutions hydro-alcooliques, éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs en papier jetables. Le port du masque en l’absence de maladie n’est pas utile car ce sont surtout les mains qui sont porteuses du virus. Les masques sont utiles pour les personnes malades lorsqu’elles sont en présence d’autres personnes et pour les personnels soignants qui sont en contact étroit avec les malades.

Un bulletin d’information quotidien sera diffusé à la presse et aux élus pendant toute la durée de l’épidémie.

Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

RADIO FROM VOICEOFTHECARIBBEAN.NET

Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x
Vinaora Nivo Slider 3.x