St. Martin News Network

Tuesday
Jun 30th
Text size
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les Relations Humaines se Deteriorent Sur La Friendly Island

User Rating:  / 0

Pendant que certains fêtent le trentenaire de leur présence à Saint-Martin, d’autres déplorent les signes inquiétants d’une cassure progressive, mais réelle, des relations entre la collectivité, les forces de l’ordre, en principe sous l’autorité du représentant de l’Etat, et la population autochtone de la partie française de Saint-Martin. Si le respectueux Chef de la Gendarmerie des années 50 et si le bien-aimé Juge Bernard Brangé, arrivé à la même époque, devaient ressusciter de leur sépulture ou de leurs cendres pour voir ce qu’est devenu Saint-Martin, ils n’en croiraient pas leurs yeux. Saint-Martin partie française a régressé. Saint-Martin partie française ressemble plutôt à l’un de ces pays actuels où sévissent la ségrégation ou l’apartheid.

Nous, les autochtones de cette « Friendly Island », nous ne pouvons, ni ne devons, accepter cette détérioration. Elle doit être stoppée par tous les moyens et par toutes les âmes de progrès, de justice et de fraternité qui sont venues d’Europe et de la Caraïbe, depuis bien plus de trente ans déjà, partager avec nous la tranquille convivialité, la saine liberté et l’amitié contagieuse, qui caractérisent notre culture. C’est pourquoi, nous ne dénierons pas notre identité. Nous en sommes fiers et nous mourrons pour la défendre, si c’est nécessaire.

“Une forme de contestation s’est élevée, invitant à un rejet des lois de la République française (et des directives européennes).
Elle a été véhiculée par quelques individualités non représentatives de l’ensemble du tissu social et économique de Saint-Martin, emportant parfois cependant, l’adhésion d’une partie du public exprimée par de bruyants applaudissements.”
Ce texte se trouve dans le rapport pour la délibération n° 4 qui sera votée par le conseil territorial le 25.06.2015.
Incroyable mais vrai! De qui s’agit-il? Des individualités (plus abstraits qu’individus) qui contestent en rejetant les lois de la république et les directives européennes, qui ne représentent pas le tissu économique et social de Saint-Martin et un public qui s’exprime par de bruyants applaudissements. Qui sont ces gens? Ils sont venus d’où? par bateau ? par avion? des boat people ?

Un exécutif qui considère ses administrés, de surcroît propriétaires terriens, avec tant de mépris ! Quel excès de rhétorique!!! J’ai fait partie du dernier conseil municipal de 2001 à 2007, représentant activement et respectueusement la minorité et je n’ai jamais lu ce genre de rhétorique dans les textes de délibération. Pourtant, il y a eu des moments d’échange très houleux avec le public concernant l’évolution statutaire, où les élus et les socio-professionnels ne pouvaient répondre aux questions qui leur étaient posées.

Où est passé le respect de l’autre, même de celui qui n’a pas la même opinion que soi - heureusement d’ailleurs - même de celui qui conteste une mesure? Où est la démocratie ? Et la démocratie participative, tant prônée par le parti au pouvoir? Ne serait-ce pas le signe d’une impuissance de l’exécutif à ménager les ambitions pressantes de ceux qui, à leurs yeux, constituent “le tissu social et économique”, et à décrier les autochtones qui défendent leur patrimoine foncier?
Je crains que cette rhétorique frise l’incitation à la haine. C’est dangereux.

Daniella JEFFRY

Last Updated ( Tuesday, 30 June 2015 08:33 )

 

Merci Commandant Betaille.

User Rating:  / 0

J’ai lu quelques éléments de votre message de départ dans le St. Martin Week du 19 juin dernier, avec une curiosité pressante, puisque j’entendais des critiques de la part de plusieurs Saint-Martinois, qui se sont sentis insultés que vous avez qualifié la violence trouvée à Saint-Martin “socialement, voire culturellement enracinée”. Pour eux, c’est faux, dans la mesure où ils font référence à la société saint-martinoise, alors que vous, vous avez été confronté à la société nouvelle qui date d’environ une vingtaine d’années, après l’arrivée de la Caisse d’Allocations Familiales de la Guadeloupe sur notre île, pour diminuer surtout les chiffres excessifs du chômage au début des années 90, entre autres.
Le système pratiqué, caractérisé par les effets pervers de la défiscalisation et la création de la SEMSAMAR appliquant des politiques publiques en faveur des immigrés, ont créé de toutes pièces une société nouvelle, bénéficiant d’allocations de toutes sortes, de regroupement familial et d’augmentation exponentielle d’une population régularisée en grand nombre, qui s’est greffée sur la nôtre.
Comme la société saint-martinoise ne créait pas de problèmes aux autorités, elle devait disparaître et être réduite au silence, coûte que coûte. Il fallait faire croire officiellement que les Saint-Martinois qu’on a trouvés chez eux n’existent plus, et que tout le monde était saint-martinois, donc fondu et confondu dans la société nouvelle. On a créé une identité nouvelle, on a distribué la nationalité française, et la partie était gagnée, puisque les élus ont trouvé leur compte en voix supplémentaires aux élections et en augmentation de la dotation globale.
Cher Commandant, c’est ce “nid de fourmis” dans lequel vous vous êtes trouvé à votre arrivée à Saint-Martin. Les chiffres de la délinquance de cette société nouvelle vous “donnent le vertige” et nous aussi, à certains moments, nous avons plus que le vertige. Les responsables de cette société nouvelle qui veulent nous faire disparaître, vous ont donné des médailles, qui ont sans doute un goût amer, car le “sentiment d’inachevé” que vous avez ressenti, vous ne l’avez partagé qu’à votre départ, ce que certains regrettent, mais moi, je vous comprends et vous remercie de votre honnêteté. Le “tonneau”, tout au long de ces trois années passées au milieu des responsables, condamnés à le garder plus ou moins rempli en y versant sans cesse des seaux d’eau sans résultat positif, n’a sans doute pas donné le vertige aux responsables de cette situation.
Notre Patriarche des Jardins de Bellevue a utilisé une image correspondante, bien à nous, lors d’une émission radio, non pas uniquement en référence à la délinquance, mais particulièrement en référence à la situation générale subie par la société saint-martinoise, à laquelle il appartient, bien distincte à ses yeux de la société nouvelle. C’est l’image du canot de pêche qui prend de l’eau au large et du pêcheur qui essaie en vain de vider l’eau sans que ses efforts, de plus en plus vigoureux, ne changent en rien ni la situation, ni son état de désespoir, car il sait qu’il va couler.
Cette image et la vôtre contiennent, cependant, la solution à cet état de travail incessant, voire inutile, de disponibilité, d’engagement, de détermination dont vous avez fait preuve, selon vos amis. Vous avez donné l’impression de vous y adapter, selon les élus, mais nous savons aujourd’hui qu’après le vertige, “vous êtes heureux de retrouver votre famille”, car c’est là “l’essentiel” pour vous. Vous laissez derrière vous une société saint-martinoise meurtrie, mais qui connaît la solution à cette situation, et des autorités locales et nationales qui préfèrent continuer à faire la sourde oreille et à jouer à l’autruche.
Saint-Martin, c’est aussi l’essentiel pour nous. Contrairement à vous, nous n’avons nulle part allé. C’est nous, les Saint-Martinois, qui devrons trouver comment retourner à l’essentiel ici sur notre rocher. Ou bien nous coulerons ou bien nous survivrons.
Daniella JEFFRY

Last Updated ( Tuesday, 30 June 2015 08:32 )

: Constitution De Partie Civile Au Nom De La Collectivite De Saint Martin Dans L’affaire Ministere Public C./ Semsamar

User Rating:  / 0

Vu la loi organique n°2007-223 du 21 février 2007 portant dispositions statutaires et institutionnelles relatives à l'outre-mer,
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l’article LO 6352-10 selon lequel «En vertu d'une délibération du conseil exécutif, le président du conseil territorial intente les actions et défend devant les juridictions au nom de la collectivité »,
Vu le Code pénal, notamment les articles 432-11, 432-14, 432-15,
Vu le Code de procédure pénale, notamment les articles 418 à 426,
Vu les actions en justice en cours à l’encontre de la SEMSAMAR, prise en tant que personne morale,
Considérant qu’une information judiciaire a été ouverte à l’encontre de la SEMSAMAR, personne morale, des chefs de détournement de fonds publics et de favoritisme,
Considérant qu’il est dans l’intérêt de la Collectivité de se constituer partie civile dans cette affaire,
Considérant en conséquence qu’il appartient au Conseil Territorial d’autoriser expressément la Présidente à se constituer partie civile au nom de la Collectivité de Saint-Martin dans l’instance pénale ci-avant rappelée.
Après délibération, le Conseil Territorial,

DECIDE :

ARTICLE 1 : D’autoriser Madame la Présidente à se constituer partie civile au nom de la Collectivité de Saint-Martin dans les instances pénales ouvertes contre la SEMSAMAR.

ARTICLE 2 : D’autoriser Madame la Présidente à désigner les conseils à l’effet de représenter et défendre les intérêts de la Collectivité de Saint-Martin à l’appui de sa plainte avec constitution de partie civile, jusqu’à l’issue de la procédure ouverte devant le Tribunal correctionnel compétent et pour exercer le cas échéant, les voies de recours, contre ces décisions.

ARTICLE 3 : D’autoriser Madame la Présidente à signer tout acte afférent à ce litige,

ARTICLE 4 : La Présidente du Conseil Territorial, le Directeur Général des Services, sont chargés chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de la présente délibération qui sera publiée au journal officiel de Saint-Martin.

La Présidente du Conseil Territorial

Aline HANSON

 

Intervention de la Présidente Aline HANSON
Point 9 de l’ordre du jour
Conseil Territorial du 25 Juin 2015

La Collectivité de Saint Martin, par décision du conseil exécutif du 9 juin 2015, a mis à l'ordre du jour du conseil territorial d’aujourd’hui la résolution permettant à la Collectivité de se constituer partie civile dans l’affaire de la SEMSAMAR.
La Collectivité entend d’abord rappeler qu’elle apporte tout son soutien à sa SEM d’aménagement et à son personnel.
Il s’agit essentiellement pour la Collectivité d’avoir accès au dossier instruit contre la SEMSAMAR, dont la Collectivité est l'actionnaire majoritaire.
En effet, sur le plan judiciaire, les instructions pénales sont en cours suite aux mises en examen prononcées par le juge d’instruction en charge du dossier, notamment à l’encontre de la SEMSAMAR en tant que personne morale.
La Collectivité prend acte de cet état de fait et s’en rapporte à la justice.
Néanmoins, à titre de précaution, par cette délibération, il s’agit de me donner la possibilité de nous constituer partie civile et de pouvoir le faire à tout moment pour avoir accès au dossier si on le juge utile au regard des chefs d’accusation portés à l’encontre de la SEMSAMAR.
Il s’agit bien de cela, et rien d’autre.
Cette démarche dont l’objectif est de protéger les intérêts de la collectivité ne consiste pas à marquer une quelconque défiance à l’égard de la SEMSAMAR, mais bien de permettre à la Collectivité d’être directement et réellement informée, sur les éléments ayant justifié la mise en examen de celle-ci.
En attendant, les projets et les engagements de la SEMSAMAR sont cruciaux : ils doivent être résolument poursuivis et la Collectivité assure ses partenaires, et le personnel de la SEMSAMAR, de sa parfaite détermination à soutenir les programmes de développement engagés.
Il s'agit également pour la Collectivité d'affirmer sa volonté que toute la transparence soit faite au terme de l'instruction en cours.
Nous tous, ici réunis, avons le devoir de prendre toutes dispositions afin d’assurer la transparence et la sauvegarde de l’intérêt général en toute circonstance.
La présente délibération a donc pour objet d’autoriser la Collectivité à se constituer partie civile. La démarche initiée étant destinée à être actionnée qu’en cas de nécessité au vu des éléments constatés.
Je vous remercie.

Last Updated ( Friday, 26 June 2015 18:23 )

Collectivité Rencontre ACOSS CGSS

User Rating:  / 0
Collectivité Rencontre ACOSS CGSS

Recouvrement des dettes sociales : La CGSS veut travailler en transversalité avec la COM et l’Etat

Vendredi 12 juin 2015, le sénateur Guillaume Arnell et la vice-présidente Ramona Connor, en charge du pôle Solidarité & Familles, ont reçu en Collectivité le directeur national de l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité sociale (ACOSS), monsieur Jean-Louis Rey, également en charge du recouvrement social.

Le directeur national de l’ACOSS a effectué une visite de terrain aux Antilles, l’objectif de ce déplacement étant « d’autoriser à innover et de mettre en place un plan d’action avec un recouvrement plus visible et plus qualitatif dans les territoires ultramarins », a-t-il expliqué aux deux élus de la Collectivité, après avoir eu un échange similaire avec la Préfète Anne Laubies, un peu plus tôt dans la matinée.
En effet, les instances métropolitaines de la sécurité sociale s’inquiètent d’une situation insulaire publique et privée atypique et tendue d’un point de vue financier : « Nous parlons d’une crise financière majeure de la sécurité sociale, avec des enjeux de plusieurs centaines de millions d’euros. Une crise que l’on sous-estime et qui pourrait conduire à termes à des conséquences graves pour vos territoires », a indiqué le directeur national.
Car comme l’a précisé Henri Yacou, directeur général de la Caisse Générale de la Sécurité Sociale (CGSS) de Guadeloupe, qui accompagnait monsieur Jean-Louis Rey, de nombreuses entreprises saint-martinoises ne remplissent pas leurs obligations sociales auprès de la CGSS et au vu des faveurs consenties par le passé, « il n’est plus question aujourd’hui d’effacer les dettes ou bien d’alléger les cotisations, mais au contraire d’accentuer les contrôles et d’instaurer plus de rigueur », a insisté monsieur Yacou, qui a en sus proposé de partager les informations avec les services de l’état et la Collectivité, dans le but de réduire les risques de fraude sur le territoire.

Au 31 mars 2015, selon les données chiffrées de la CGSS, la Collectivité de Saint-Martin compte 6 029 cotisants actifs dont 3 805 sont redevables de cotisations en 2015. Dans le détail, on dénombre 1 324 établissements du secteur privé et 2 150 travailleurs indépendants pour lesquels des cotisations ont été appelées.
Le taux d'impayé est de 31,8% pour un montant total de créances de 6,7 millions d’euros à recouvrer.
Tous exercices confondus, la dette totale de cotisations à la sécurité sociale s’élève à 179 millions d’euros à Saint-Martin, dont 25 millions de cotisations ouvrières et 46.4 millions de cotisations patronales.
Fin décembre 2014, plus de 6100 emplois salariés étaient dénombrés dans la sphère privée. Le secteur des services concentre l'essentiel des cotisations appelées, avec 8.2 millions dans le privé (soit 66 % des cotisations du secteur privé) et 2.3 millions pour les travailleurs indépendants (soit 54% des cotisations des indépendants).
Fin mars 2015, 42 demandes de moratoires ont été reçues à la CGSS pour un montant de 724 498 euros.

« La Collectivité de Saint-Martin qui est exemplaire sur ses obligations déclaratives en matière de paiement des charges salariales, joue un rôle fondamental d’exemplarité envers les entreprises de la place. Ce n’est pas le cas en Guadeloupe où la situation est beaucoup plus dégradée pour les collectivités », a également précisé monsieur Rey.
Le directeur national de l’ACOSS prévoit donc d’innover dans nos territoires, avec la possibilité d’explorer des voies inédites, mais aussi de renforcer la présence de la CGSS à Saint-Martin, notamment en ouvrant un poste d’inspecteur des entreprises.
La création d’un guichet unique (Sécurité Sociale - RSI) a également été évoquée, « un enjeu important » selon Henri Yacou, qui estime que les métiers de la médiation doivent être développés à Saint-Martin, et pourquoi pas via des emplois jeunes formés à l’ensemble du champ de la protection sociale.

Un travail en transversalité auquel les élus de la Collectivité se sont montrés attentifs, tout en gardant à l’esprit que les entreprises saint-martinoises ont aussi besoin de conseils et d’accompagnement pour mieux s’acquitter de leurs obligations sociales.

Last Updated ( Friday, 26 June 2015 11:49 )

22ème édition du World Travel Awards: Saint-Martin nominé dans trois catégories

User Rating:  / 0

MARIGOT:--- Trois de nos plages ont récemment été récompensées par Tripadvisor. A l’occasion de la 22ème édition des World Travel Awards, Saint-Martin se retrouve une nouvelle fois nominé dans les catégories suivantes:

  •  Première destination de la Caraïbe
  • Meilleure destination pour les lunes de miel
  • Destination la plus romantique de la Caraïbe

Les World Travel Awards ont été crée en 1993 dans le but de récompenser l’excellence dans l’industrie du voyage, de l’hôtellerie et du tourisme dans le monde. On peut dire au bout de cette 22ème édition que les World Travel Awards sont un gage de qualité mondialement reconnu, les lauréats fixant ainsi un point de référence pour l’Industrie touristique.

Votez pour Saint-Martin: www.worldtravelawards.com/vote les votes sont ouverts jusqu’au 23 Août prochain.

22nd World Travel Awards : Saint-Martin vying for three awards

Recently three of our beaches were awarded in the Best Beaches 2015 People’s choice award by Tripadvisor. Saint-Martin is once more nominated in the following categories for the 22nd World Travel Awards :

    1.  Caribbean’s leading destination
    2.  Caribbean’s leading honeymoon destination
    3. Caribbean’s most romantic destination

Founded in 1993 the World Travel Awards were created to acknowledge and reward excellence in the travel, tourism and hospitality industry worldwide. It is safe to say that after 22 years, World Travel Awards is recognised globally as the hallmark of quality, with winners setting the benchmark to which all others aspire.

Vote in full force for Saint-Martin: www.worldtravelawards.com/vote voting end on August 23rd, 2015.

 

Last Updated ( Thursday, 25 June 2015 11:42 )

  • «
  •  Start 
  •  Prev 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  7 
  •  8 
  •  Next 
  •  End 
  • »
Page 1 of 8